Cette année, avec l’appui des conseillers de camp, des Aînés, des parents et des membres de la communauté, plus de 500 campeurs enrichiront leur vocabulaire et cultiveront leur amour de la lecture grâce à la narration d’histoires, à la lecture en groupe, aux arts et à l’artisanat, à l’écriture et aux sorties éducatives.

Les camps de littératie permettent de tisser des liens communautaires et ils favorisent une culture partagée ainsi qu’un apprentissage profitant à l’ensemble de la communauté. Les enfants de 5 à 12 ans ont également l’occasion de mettre en pratique leurs aptitudes à la lecture en inuktitut, en anglais et en français. « Le camp contribue à freiner la perte de connaissances qui peut survenir pendant les vacances d’été », mentionne Etua Snowball, directeur des services éducatifs à Kativik Ilisarniliriniq.

Selon la directrice régionale du Collège Frontière pour le Québec, le Nunavut et le Canada atlantique Mélanie Vacin, qui était à Kuujjuaq le 27 juin dernier, « à la fin de chaque camp d’été, les parents sont impatients de raconter comment les aptitudes à la lecture de leur enfant se sont améliorées au camp ».

Ayant pris naissance à Kuujjuaraapik, le camp de littératie est maintenant offert dans 12 des 14 communautés du Nunavik. « Nous sommes très heureux de dire que près de la moitié de nos 40 moniteurs en littératie ont été recrutés localement cette année, indique Mme Valcin. Notre objectif à long terme consiste à embaucher des moniteurs de camp provenant uniquement de la région », ajoute-t-elle. Tous les moniteurs ont eu l’occasion de se rencontrer à Kuujjuaq lors d’une formation préalable au camp offerte par le Collège Frontière à la fin du mois de juin.

Cet été marque la cinquième année d’un partenariat réussi entre Kativik Ilisarniliriniq et le Collège Frontière. M. Snowball décrit la collaboration comme étant fructueuse et avantageuse pour les élèves du Nunavik : « En plus des camps de littératie estivaux, les relations que nous avons nouées avec le Collège Frontière nous ont permis de lancer un programme de tutorat de trois ans en mathématiques dans presque toutes les écoles du Nunavik l’automne dernier. Les tuteurs ont fourni un appui indispensable à nos élèves de secondaire 3, 4 et 5 tout au long de l’année scolaire, alors que nous passions à un nouveau programme d’enseignement », explique-t-il. Le programme de tutorat en mathématiques, qui s’est avéré une réussite, sera reconduit l’année prochaine.

Les camps de littératie estivaux débutent le 9 juillet dans les communautés de Kuujjuaraapik, d’Umiujaq, d’Inukjuak, de Puvirnituq, d’Ivujivik, de Salluit, de Kangiqsujuaq, de Quaqtaq, de Kangirsuk, d’Aupaluk, de Tasiujaq et de Kuujjuaq. Par ailleurs, le Collège Frontière donnera plus de 3 000 nouveaux livres aux campeurs et aux communautés cet été. Il s’agit souvent des premiers livres que les campeurs rapportent chez eux pour leur bibliothèque personnelle.

Les camps de littératie sont rendus possibles grâce au soutien des communautés d’accueil ainsi qu’au financement et aux contributions en nature de Kativik Ilisarniliriniq, de la Société Makivik (Programme Ungaluk) et d’Air Inuit.

Pour inscrire votre enfant au camp de littératie, veuillez vous rendre à votre école locale.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Collège Frontière, consultez le site collegefrontiere.ca.

Retour aux News