Depuis sa création en 1978, la Commission scolaire Kativik (dorénavant Kativik Ilisarniliriniq) a œuvré afin de fournir une éducation de qualité aux jeunes Inuit habitant l’un des 14 villages du Nunavik. Malgré des efforts soutenus et un engagement incroyable de la part de notre personnel, la réussite scolaire de nos élèves demeure un défi. Conscient des problèmes sociaux vécus dans la région et de leur impact sur le développement de l’enfant, il s’est avéré essentiel de supporter le développement des compétences sociales et émotionnelles des élèves, afin d’améliorer les apprentissages scolaires.

Dans le but de favoriser la réussite et le bien-être de nos élèves, la Kativik Ilisarniliriniq a pris la décision de mettre en place l’approche des écoles compatissantes. L’objectif de ce projet est de permettre aux employés d’avoir une meilleure compréhension de nos élèves afin d’être en mesure de les soutenir plus adéquatement dans leurs apprentissages et de favoriser, chez ceux-ci, le développement de la résilience. Nous cherchons à sensibiliser le personnel aux multiples traumatismes actuels et historiques qui malheureusement affectent la vie de nombreux élèves et les répercussions que ces événements négatifs peuvent avoir sur les émotions, le comportement ainsi que l’apprentissage.

Dans le cadre de ce projet, les équipes-écoles élaborent un plan de soutien du comportement positif pour leur école afin d’offrir aux élèves un environnement sécuritaire (autant sur le plan physique que émotionnel), positif, cohérent et qui met l’accent sur la création de relations signifiantes maîtres-élèves. La création d’un tel environnement est souhaitable afin de favoriser la réussite académique, sociale et personnelle de nos élèves.

Comme l’enseignant est l’un des facteurs importants pouvant influencer positivement la réussite des élèves, nous offrons à ceux qui le désirent un service de « coaching ». Des conseillers pédagogiques chevronnés ayant travaillé plusieurs années dans les écoles du Nunavik apportent sur demande leur soutien au personnel enseignant en plus de former des mentors dans chaque école. Nous offrons ce service aux enseignants afin de partager et appuyer l’utilisation de stratégies favorisant la création d’un climat de classe permettant de soutenir la volonté d’apprendre de TOUS nos élèves.

Depuis sa mise en oeuvre, le projet des écoles compatissantes évolue constamment pour répondre aux besoins et s’harmoniser aux valeurs des écoles du Nunavik. Adapter les procédures et les pratiques profondément enracinées dans les écoles est un processus certes long, mais dont les changements positifs profiteront à notre jeunesse.

Chaque personne travaillant dans nos écoles a la possibilité, jour après jour, d’exercer un effet positif sur le développement personnel, social et académique de nos élèves. Le mandat des écoles compatissantes est de fournir les outils nécessaires à nos éducateurs dans l’objectif de favoriser le bien-être de nos jeunes.

Témoignages

« Je trouve qu’il y a moins de batailles et que les récréations sont moins chaotiques. Les élèves prennent mieux leur rang, car nous le pratiquons tous ensemble.  La grande majorité des élèves et des adultes travaillant à l’école semble mieux s’entendre entre eux et les enseignants mettent l’accent davantage sur le positif au lieu de seulement punir les jeunes. »

Annette Tassé Dion
École Pitakallaq

____________________________

« Je pense que l’une des choses qui vont nous aider à devenir une véritable école compatissante est le fait que les membres du personnel, c’est-à-dire tous les adultes travaillant à l’école, puissent réaliser et comprendre que les élèves qui entrent dans notre établissement scolaire portent avec eux leur unicité et leur capacité à bien faire.  Nous, en tant qu’équipe-école, devons réaliser que plusieurs de nos élèves viennent à l’école avec leur « sac à dos invisible »  qui peut être rempli, pour n’en nommer que quelques-uns, de peur, de craintes, d’anxiété et de souvenir douloureux. Notre manière d’enseigner doit être en adéquation avec la réalité de nos jeunes et le programme des écoles compatissantes permet cela. L’école Jaanimmarik est selon moi sur la bonne voie afin de devenir une école compatissante et je suis heureux de faire partie de ce projet. »

Lorenzo Dredge
École Jannimmarik
Enseignant en univers social et anglais, secondaire 2 et 3.