Pourquoi élaborer un plan stratégique ?

Les orientations stratégiques et les objectifs qui sont établis dans ce document aideront la commission scolaire à évaluer les progrès réalisés et les écarts qui doivent être comblés. Ils garantiront également une plus grande cohésion institutionnelle de même qu’une reddition de comptes.

Lorsque Kativik Ilisarniliriniq a commencé ses activités en 1978, elle a hérité d’un système scolaire morcelé, composé d’écoles fédérales et provinciales.

Peaufiné au cours des 40 dernières années, le système d’éducation du Nunavik laisse transparaître tous les efforts déployés pour réconcilier un modèle d’enseignement occidental à un modèle d’apprentissage ancré dans la culture inuite. Il s’agit d’une tâche complexe, exigeant un ajustement constant face aux besoins de nos générations plus jeunes qui sont en perpétuelle évolution.

La commission scolaire exploite ses écoles et ses centres d’éducation dans un milieu qui est caractérisé par un ensemble de défis spécifiques. Les systèmes culturel, social et économique qui ont été imposés aux Inuits du Nunavik par la société dominante ont eu des répercussions durables sur les communautés. Alors que nous nous efforçons d’offrir aux Nunavimmiut des services éducatifs de haute qualité qui leur permettront de réussir et de réaliser leur plein potentiel, les contrecoups de tout un historique de colonisation et d’oppression culturelle se font toujours sentir.

À la commission scolaire, nous appréhendons l’éducation de manière holistique. Nos services, tout comme le curriculum et les programmes que nous élaborons, prennent racine dans le concept inuit d’inuguiniq, soit un processus d’éducation qui vise le développement humain à part entière et qui repose sur un engagement direct envers l’environnement et la communauté.