Par Diana C. McLaren-Kennedy, Coordonnatrice pour le service des Écoles compatissantes , Kujjjuaq

C’est le premier jour d’école. Vous jetez un coup d’œil dans la classe avec une anticipation nerveuse, regardant les tables que vous avez disposées de manière à optimiser l’apprentissage, le matériel que vous avez passé des heures à organiser pour assurer l’accessibilité et l’efficacité, la porte et les babillards – vides il y a à peine quelques jours et maintenant décorés pour accueillir les élèves et leurs parents. Vous avez étudié le dossier de vos élèves. Peut-être avez-vous eu la chance de discuter avec leurs anciens professeurs. Vous avez prévu des activités brise-glace et du matériel pour des journées entières. Si vous êtes un nouvel enseignant, peut-être avez-vous finalement déballé toutes vos boîtes, participé à un ou deux repas-partage, exploré votre village et pris des photos dignes d’Instagram de la toundra infinie. Vous avez joint les groupes Facebook de votre village et de votre école, vous savez à quel numéro appeler lorsque vous êtes à court d’eau et vous avez passé votre première grosse commande de nourriture. Vous vous sentez chez vous au Nunavik et maintenant, vous êtes impatient de rencontrer vos élèves! Relaxez. R e s p i r e z. Soyez vous-même. Votre premier jour d’école sera formidable.

À cet instant, vous êtes l’incarnation même de la passion, de la discipline, de la compassion, de l’ouverture, de l’humilité, de la joie de vivre et de la présence. Conservez cet esprit qui vous anime en ce premier jour d’école jusqu’en juin et vous passerez une merveilleuse année à coup sûr! Cela peut vous paraître énorme une fois que vous commencez à vivre les hauts et les bas inévitables de l’enseignement, du choc des cultures, du mal du pays et, bien, du fait que vous êtes humain! Alors que vous plongez dans cette nouvelle aventure dans la vie et la pédagogie, laissez les conseils ci-dessous vous rappeler que ce sont les habitudes simples et suivies régulièrement qui se transforment en harmonie à long terme, en résilience et en réussite. Commencez à songer aux habitudes que vous souhaitez prendre et essayez de faire de petits pas pour les intégrer dans vos activités quotidiennes. Soyez indulgent envers vous-même : il faut 21 jours pour adopter une habitude! Découvrez les six habitudes qui ont aidé d’innombrables enseignants de Kativik à s’épanouir.

Accueillez vos élèves à la porte

L’établissement d’un lien personnel authentique avec les élèves chaque matin vous aidera à démarrer la journée du bon pied et à montrer aux élèves que vous vous souciez d’eux, en plus de vous donner une idée de leur humeur lorsqu’ils entrent dans votre classe. Vous pourrez ainsi adapter vos activités ou répondre aux besoins d’un jeune en particulier, s’il y a lieu.

Vous remarquerez que des élèves arriveront parfois en plein milieu d’une leçon. Accueillez-les chaleureusement et montrez-leur que vous êtes heureux qu’ils soient venus en classe. Il pourrait bien s’agir d’élèves qui ont surtout besoin de votre soutien positif et inconditionnel. À un moment ou à un autre au cours de la période, faites-vous un devoir de vous en enquérir auprès d’eux dans le cadre d’une conversation individuelle.

Songez à cette habitude comme à des dépôts que vous effectuez dans vos comptes bancaires relationnels. À la fin de votre première semaine d’école, demandez-vous si vous pouvez nommer un intérêt de chacun de vos élèves. Si ce n’est pas le cas, faites en sorte que ce soit votre défi du mois d’août.

Appelez les parents ou tuteurs de chaque enfant pour donner des commentaires positifs

Faites-le avant la deuxième semaine d’école. Les appels « rayon de soleil » constituent un moyen formidable d’établir une relation de confiance avec les parents et tuteurs de vos élèves. N’oubliez pas que les parents sont vos alliés. Vous souhaitez tous la même chose : voir leur enfant réussir sur les plans scolaire, personnel et social. Votre premier appel peut grandement faciliter ce partenariat si vous reconnaissez les forces de l’élève. Va-t-il à l’école chaque jour? A-t-elle un grand potentiel en leadership? Est-il doué pour faire rire ses camarades de classe? A-t-elle une passion pour les arts? Chaque enfant a ses propres forces – montrez aux familles qu’elles ne sont pas passées inaperçues dès le début de l’année.

Certaines familles n’ont pas de téléphone. Vous devrez peut-être essayer un autre mode de communication comme effectuer une visite à domicile, rédiger un courriel ou une lettre, envoyer une note à la maison par l’entremise des élèves, appeler les membres de la famille au travail, publier un message sur le blogue de classe ou la page Facebook de l’école ou du village, diffuser des messages à la radio ou utiliser Facebook Messenger (si vous utilisez cette méthode, nous vous suggérons de créer un deuxième compte Facebook). Demandez aux parents ou tuteurs quel moyen de communication ils préfèrent, et adressez-vous à votre directeur de centre pour savoir à qui vous pourriez demander de traduire et si ce serait approprié pour cette famille en particulier.

Une fois que vous avez donné un coup de fil pour chaque enfant, gardez les lignes de communication ouvertes. Les parents souhaitent savoir ce que leur enfant apprend et comment il s’en tire sur les plans scolaire et social. Rappelez-vous la technique du sandwich : si vous devez appeler concernant un sujet difficile, veillez à amorcer et à conclure la conversation sur une note positive. Il est important de toujours valoriser les qualités de l’élève et d’entretenir un sentiment d’espoir partagé.

Découvrez ce que votre collectivité a à offrir

Pour vous épanouir pleinement dans votre nouvelle collectivité, prenez l’habitude d’explorer le village au-delà des murs de votre maison et de l’école. Il y a de multiples façons de profiter du magnifique paysage tout au long de l’année : bateau, ski, motoneige, randonnée, pêche, cueillette de petits fruits, et plus encore! Des activités emballantes sont organisées de temps à autre dans les villages, par exemple des leçons de ski cerf-volant sur le lac, des concerts, des festins, des concours d’Halloween (cette fête est IMMENSE au Nunavik et de gros prix en argent sont attribués aux meilleurs costumes!), des ateliers de cirque et des jeux de Noël. Apprenez à connaître vos collègues et les membres de la collectivité pour trouver des gens qui partagent vos intérêts. Alors que certains villages offrent un éventail d’activités régulières (notamment le yoga, les ateliers de cuisine communautaire, le kickboxing, le soccer et le hockey), ailleurs, le choix est moins large. Vous pourriez donc décider d’organiser une activité communautaire ou des activités parascolaires après l’école chaque semaine. En consacrant quelques heures par semaine à l’amélioration de la programmation de votre collectivité, vous aurez un sentiment d’être utile sur lequel vous appuyer lors des jours d’école plus difficiles.

Établissez les attentes avec vos élèves

La première semaine d’école est le meilleur moment pour établir les attentes avec vos élèves. Lorsque vous établissez les attentes en classe, reportez-vous à la grille des valeurs et des attentes de votre école. Invitez les élèves à vous aider à réaliser une version de classe pour chacune des valeurs en fonction des différentes situations qui se présentent (p. ex. à l’entrée en classe, lors du travail individuel ou de groupe et lorsque l’enseignant donne des consignes). Au terme de l’exercice, assurez-vous d’avoir déterminé au moins cinq attentes pour la classe formulées de manière positive. Ne vous en faites pas si ce n’est pas parfait! Si des règles posent problème, elles peuvent toujours être revues ultérieurement dans le cadre d’une discussion en cercle.

Ne tenez jamais pour acquis que les élèves savent quels comportements vous attendez d’eux à l’école. Évitez les problèmes en présentant clairement chacune des attentes à chaque endroit (même si elles semblent évidentes), en les illustrant dans un jeu de rôles, en demandant aux élèves de mettre ces attentes en pratique et en donnant une rétroaction pertinente. Au cours du premier mois d’école, l’enseignement des attentes et l’établissement des relations passent avant le programme. L’investissement vous fera gagner du temps et vous évitera du stress en cours de route! J Tout au long de l’année, vous devrez peut-être faire des rappels concernant les attentes. Il convient de toujours rappeler les attentes aux élèves avant une activité donnée.

Conseil de professionnel : Essayez Class Dojo (application de gestion de classe gratuite) pour ajouter un peu de plaisir à votre gestion de classe! Veillez à rechercher surtout les comportements positifs et donnez aux élèves autant d’occasions que possible de gagner des points au cours de la journée. Visez un ratio renforcement-réprimande de 5 pour 1.

Devenez curieux, pas furieux

Lorsque le comportement d’un élève commence à vous taper sur les nerfs, voyez si vous pouvez résister à l’envie de réagir en élevant la voix, en punissant l’élève ou en affirmant votre autorité à tout prix. Faites plutôt une pause et respirez profondément. Demandez-vous : « Qu’a-t-il pu arriver à cet élève pour qu’il adopte ce comportement comme mode de survie? Que se passe-t-il dans sa vie en ce moment? Quel besoin ce comportement cache-t-il et que puis-je faire, ou quelles aptitudes puis-je enseigner, pour aider cet élève à combler ses besoins d’une façon qui permettra aux autres (y compris moi-même) de combler les leurs? »

Vous pourriez vous interroger sur votre efficacité en tant qu’enseignant si vous faites face à des comportements difficiles, ou vous blâmer si les élèves ont l’air de s’ennuyer ou de ne pas vous aimer. Encore une fois, faites une pause, respirez profondément et rappelez-vous de ne pas vous sentir visé personnellement par le comportement (aussi difficile que cela puisse être!). Même s’il est utile de réfléchir à vos leçons et interactions afin de pouvoir apporter des améliorations, ne vous jugez pas trop sévèrement; vous risquez de vous épuiser et de gâcher votre joie d’enseigner (et de vivre!). Même les enseignants chevronnés vivent des journées où tout semble aller de travers. Donnez-vous une « tape dans le dos » pour vos réussites quotidiennes. Voyez les choses avec humour lorsqu’une leçon ou une activité ne se passe pas tout à fait comme prévu. Songez à des moyens de mieux prendre soin de vous chaque jour. Vous avez besoin de vous coucher plus tôt? D’appeler votre meilleur ami plus souvent? D’instaurer un rituel de yoga matinal de 10 minutes? De faire 15 minutes de luminothérapie chaque matin? Souvent, une seule petite habitude peut faire une énorme différence dans votre vie et améliorer votre capacité à prévoir et à agir plutôt qu’à réagir quand les choses se corsent.

Déjà, l’habitude consistant à faire une pause, respirer profondément et vous demander ce dont vous et vos élèves avez besoin peut changer votre vie complètement.

Trouvez du soutien avant d’en avoir besoin

  • Enseignants : Vos collègues enseignants sont sans doute votre plus grande ressource. L’échange d’idées et l’observation à tour de rôle constituent de merveilleuses façons de peaufiner votre art et de favoriser un sentiment d’unité et de collaboration à l’école.
  • Centre de ressources de Kativik Ilisarniliriniq : Kativik Ilisarniliriniq possède un centre comptant plus de 6 000 ressources imprimées sur des thèmes liés à la gestion de classe, à la culture et à l’histoire inuites, au programme d’enseignement et bien plus encore! Consultez un livre en ligne et recevez-le par la poste. Communiquez avec Kim Angatookalook ou parcourez le catalogue à l’adresse suivante : https://www.kativik.qc.ca/employee/library-services/.
  • Perfectionnement professionnel : Il vous faut cinq minutes pour vous rendre au travail à pied (ou en voiture), au magasin, au centre de conditionnement physique et chez votre nouveau meilleur ami. En adoptant le rythme de vie plus lent du Nord, vous réalisez soudainement que vous avez gagné des heures de temps libre que vous passiez auparavant dans les transports en commun. Pourquoi ne pas profiter de ce temps en plus pour suivre un cours? Tous les enseignants de Kativik Ilisarniliriniq sont admissibles à un remboursement des frais liés à des cours pertinents et ce, jusqu’à concurrence de 2 000 $. Les cours en ligne peuvent vous permettre d’acquérir des compétences, des connaissances et de la confiance, en plus de fournir une formidable occasion de réseautage professionnel. Si vous enseignez à Kativik Ilisarniliriniq depuis au moins un an, vous pouvez même faire une demande de participation à une conférence! Si votre demande est approuvée, Kativik Ilisarniliriniq remboursera les vols vers Montréal et vous versera une somme de 2 000 $. Nous vous suggérons fortement de jeter un coup d’œil à ce qui suit :
  • PBIS (Positive Behavioural Interventions and Supports) : Celebrating Positive & Safe Learning Environments (favoriser des environnements d’apprentissage positifs et sécuritaires)
  • Conférence mondiale de l’IIRP (International Institute for Restorative Practices)
  • Conférence du Northwest PBIS Network
  • Conférence du Attachment and Trauma Treatment Centre for Healing (aucune information sur l’inscription disponible au moment de la rédaction de cet article)
  • Conférence Mindful Life (aucune information sur l’inscription disponible au moment de la rédaction de cet article)
  • Programme d’’aide aux employés et à leur famille :
    • homeweb.ca, 1 800 663-1142 ou 1 888 384-1152 (ATS)
    • Counseling professionnel à court terme, services de soutien familial, services juridiques et financiers, services de naturopathie, encadrement en santé, counseling spécialisé et programmes en ligne
    • Gratuit et confidentiel pour les employés de Kativik Ilisarniliriniq et leurs personnes à charge!
  • Équipe des Écoles compatissantes : Vous avez besoin d’aide pour intégrer une nouvelle habitude ou routine? Vous avez une idée pour votre classe et vous souhaitez obtenir du soutien? L’équipe des écoles compatissantes est là pour vous! N’hésitez pas à communiquer avec nos conseillers pédagogiques ou nos enseignants ressources des écoles compatissantes concernant : des questions ou préoccupations; des demandes de renseignements sur notre bibliothèque de ressources au sein de votre école ou nos trousses d’outils numériques; la planification d’une observation en classe et d’une séance de rétroaction. Nous avons hâte de vous rencontrerJ.

Nous vous souhaitons de trouver avec succès les habitudes qui vous conviennent le mieux. Passez une formidable année!

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez discuter des approches suggérées dans cet article, ou si vous avez besoin de soutien pour mettre en œuvre l’approche des écoles compatissantes dans votre classe, communiquez avec un membre de notre équipe :

Diana McLaren-Kennedy (coordinatrice)

Maxime Rousseau (conseiller pédagogique – Écoles compatissantes)

Dre Brenda Linn (conseillère pédagogique – Écoles compatissantes)

Catherine Hallé (conseillère pédagogique – Écoles compatissantes)

Jess Dean (conseillère pédagogique – Écoles compatissantes)

 

Retour aux News