Mise à jour: 26 mars 2020 à 18h00

Système d’éducation du Nunavik: le point sur les opérations

Le premier ministre du Québec annonçait le 22 mars dernier que la fermeture des écoles était prolongée jusqu’au 1er mai dans la province. La même journée, le ministère de l’Éducation confirmait que tous les examens du ministère seraient annulés cette année. L’Administration régionale Kativik a quant à elle annoncé le 24 mars une interdiction pour tous les voyages par avion non essentiels vers le Nunavik.

À la lumière de ces développements, le Conseil des commissaires s’est réuni le 24 mars et a décidé que l’année scolaire prenait fin cette journée même au Nunavik.

Les élèves ne seront pas pénalisés.

Dans son communiqué de presse du 22 mars dernier, le ministère de l’Éducation publiait des lignes directrices générales concernant un scénario prévoyant que la fermeture des écoles pourrait se poursuivre après le 1er mai. En ce qui concerne le Nunavik, le Conseil des commissaires a estimé que ces lignes directrices pouvaient être appliquées dès maintenant pour mettre immédiatement fin à l’année scolaire.

Les lignes directrices du ministère de l’Éducation précisent que la décision du passage des élèves au niveau suivant serait laissée au jugement professionnel des enseignants en fonction des notes obtenues par chaque élève au cours des premier et deuxième trimestres de l’année scolaire. Pour les secteurs Jeunes et Adultes, la commission scolaire collabore actuellement avec le ministère de l’Éducation et est en attente de directives sur la mise en application de ces directives au moment où elle procède à la clôture des dossiers des élèves pour l’année scolaire 2019-2020. Nous informerons les Nunavimmiut dès que nous disposerons de plus amples renseignements.

Au cours des prochaines semaines, la commission scolaire fera parvenir aux parents des suggestions d’activités d’apprentissage qu’ils pourront réaliser en famille, à la maison. De plus, nous transmettrons aux Nunavimmiut les applications éducatives recommandées par le ministère de l’Éducation, et que ce dernier a annoncé qu’il distribuerait à compter du 30 mars prochain. Tous ces outils et activités d’apprentissage sont optionnels, et cela s’applique à toute la province.

Tous les centres administratifs de la commission scolaire sont pour le moment ouverts. Les employés qui œuvrent dans ces centres font actuellement du télétravail. Les administrateurs des écoles et des centres d’éducation des adultes font aussi du télétravail et assurent le suivi au bureau pour toutes les urgences en offrant des services essentiels.

 

Foire aux questions

 

SECTEUR JEUNES

Mon enfant passera-t-il au niveau suivant?

Voici le message de la commission scolaire : pour chaque élève, le passage au niveau suivant ou l’obtention du diplôme sera déterminée conformément aux lignes directrices et aux directives du ministère de l’Éducation. Nous travaillons pour le moment avec les lignes directrices générales fournies par le ministère (communiqué de presse du 22 mars). Ces lignes directrices précisent que la décision du passage des élèves au niveau suivant est laissée au jugement professionnel des enseignants en fonction des notes obtenues par chaque élève au cours des premier et deuxième trimestres de l’année scolaire. La commission scolaire collabore actuellement avec le ministère de l’Éducation et est en attente de directives sur la mise en application de ces lignes directrices au moment où elle procède à la clôture des dossiers des élèves pour l’année scolaire 2019-2020. Nous informerons les Nunavimmiut dès que nous disposerons de plus amples renseignements.

Mon enfant a des difficultés d’apprentissage. Qu’est-ce qui sera mis à sa disposition?

Nous n’avons pour le moment pas de réponse à cette question. Nous sommes toutefois au courant de la situation et nous déterminerons les services pouvant être offerts aux élèves qui en sont affectés. Ce problème touche aussi les élèves ailleurs dans la province et des solutions possibles font l’objet de discussions.

Les élèves du 5e secondaire obtiendront-ils leur diplôme cette année?

Oui, on s’attend à ce que les élèves qui ont obtenu la note de passage au cours des premier et second trimestres de l’année scolaire obtiennent leur diplôme.

Que puis-je faire avec mon enfant pour m’assurer qu’il poursuit son apprentissage pendant la fermeture des écoles?

Nous préparons actuellement une liste de suggestion d’activités pouvant être réalisées en famille, à la maison ou dans la toundra. Cette liste sera diffusée aux parents et aux Nunavimmiut au cours des prochaines semaines, notamment à la radio, sur notre site web et sur les plateformes de médias sociaux.

De plus, le ministère de l’Éducation du Québec a aussi annoncé qu’une trousse de ressources, comprenant notamment des applications éducatives, serait mise à la disposition des parents le 30 mars. Les parents du Nunavik auront aussi accès à cette trousse.

 

SECTEUR ADULTE

Les cours d’éducation des adultes et les programmes de formation professionnelle sont-ils interrompus?

Oui, tous les cours et les programmes proposés par le service d’Éducation des adultes et de la formation professionnelle sont interrompus.

Seule exception à cette règle, les cours de formation générale dispensés à distance pour les élèves qui doivent encore amasser entre 1 et 6 crédits avant d’obtenir leur diplôme.

Vais-je obtenir mon diplôme de l’éducation des adultes ou de la formation professionnelle?

Pour les élèves inscrits aux cours de formation générale dispensés à distance ou en classe, les cours se poursuivront à distance, et seulement pour les élèves qui doivent encore amasser entre 1 et 6 crédits avant d’obtenir leur diplôme. Nous communiquerons avec les étudiants qui ont besoin de plus de 6 crédits pour obtenir leur diplôme.

Les étudiants qui suivent des modules des programmes de formation professionnelle seront évalués en fonction du jugement professionnel de leurs enseignants, ces derniers devant indiquer s’ils ont acquis les compétences exigées. Au moment de la reprise des classes, nous communiquerons avec tous les étudiants qui doivent terminer d’autres modules pour obtenir leur diplôme.

Pour ce qui est des programmes de niveau collégial offerts au Nunavik (AEC), des cours d’éducation populaire et des programmes de formation sur mesure proposés dans le cadre de services aux entreprises, nous communiquerons avec tous les étudiants inscrits au moment de la reprise des classes.

 

QUESTIONS GÉNÉRALES

Combien d’employés doivent maintenant quitter le Nunavik pour retourner dans leur foyer ailleurs au Canada? Est-ce que ce sont tous des enseignants?

Lors de l’annonce de la fermeture des écoles la semaine dernière, on a demandé aux enseignants et au personnel qui se trouvaient déjà au sud pour la semaine de relâche de demeurer sur place. Dans quelques communautés (Kangirsuk, Salluit, Ivujivik, Inukjuak), certains enseignants et membres du personnel avaient décidé de demeurer au Nunavik pour la semaine de relâche.

Le personnel qui devait quitter pour la relâche prévue du 16 au 20 mars s’est vu offrir l’option de demeurer au Nunavik pendant la fermeture des écoles. Près de 30 % de ces employés ont choisi de demeurer au Nunavik (Kangiqsualujjuaq, Tasiujaq, Aupaluk, Puvirnituq, Akulivik, Umiujaq).

Enfin, dans 4 communautés (Kuujjuaq, Quaqtaq, Kangiqsujuaq, Kuujjuaraapik), la relâche scolaire était prévue après le 30 mars. Les employés de ces communautés se trouvent donc toujours au Nunavik.

En tout, la commission scolaire doit organiser le départ des communautés du Nunavik de près de 150 personnes au cours de la semaine. Les enseignants et le personnel qui ont renouvelé leur contrat de travail avec la commission scolaire pour la prochaine année auront l’option de demeurer au Nunavik jusqu’à ce que l’interdiction de voyager soit levée.

Les employés continuent-ils de recevoir actuellement leur salaire?

Comme annoncé par le gouvernement du Québec, tout le personnel continuera de recevoir son salaire comme prévu à son contrat de travail et jusqu’à la fin de celui-ci.

Tous les centres administratifs de la commission scolaire sont pour le moment ouverts. Les employés qui œuvrent dans ces centres font actuellement du télétravail. Les administrateurs des écoles et des centres d’éducation des adultes font aussi du télétravail et assurent le suivi au bureau pour toutes les urgences en offrant des services essentiels.

Qu’arrivera-t-il aux employés qui se trouvaient au sud au moment de l’annonce de la fermeture des écoles? Pourront-ils retourner au Nunavik pour récupérer leurs effets personnels?

Notre priorité immédiate est d’organiser le rapatriement de tout le personnel qui réside habituellement à l’extérieur du Nunavik.

Nous préparons déjà des scénarios et recherchons des solutions pour le personnel dont les effets personnels sont demeurés au Nunavik. Nous communiquerons avec tous les employés visés dès que le personnel qui se trouve actuellement au Nunavik aura été retourné à la maison.

Quelles seront les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur le recrutement des enseignants et du personnel?

Le recrutement des enseignants se poursuit normalement et nous avons déjà pourvu 52 postes d’enseignants au Nunavik pour l’année prochaine. Pour le moment, nous avons toujours 42 postes libres en enseignement, pour lesquels nous poursuivons le recrutement.

Il est important de noter qu’en raison de la date limite anticipée cette année, il est essentiel que les enseignants indiquent sans tarder leur intention pour la prochaine année scolaire, puisque cela pourrait faire une différence positive. Cela nous a permis de récupérer presque 8 semaines de recrutement de plus par rapport aux années scolaires précédentes.

Le recrutement des administrateurs d’école pour l’année prochaine se poursuit également.

Pour ce qui est du personnel non enseignant et non essentiel basé au Nunavik, le recrutement est pour le moment en suspens en raison de l’interdiction visant les déplacements du personnel non essentiel.

 

À propos de la COVID-19

La COVID-19 est à l’origine d’infections respiratoires qui s’accompagnent de divers symptômes : fièvre, toux et difficultés respiratoires. Kativik Ilisarniliriniq prend très au sérieux tous les éléments entourant cette maladie. Les autorités gouvernementales, notamment la  Direction de la santé publique et la Régie régionale de la santé et des services sociaux, fournissent à la commission scolaire tous les conseils et les directives nécessaires à faire face au virus.

 

Rappel relatif à la prévention de l’infection

Chaque personne a un rôle à jouer pour réduire le risque de propagation du virus.

Le gouvernement du Québec fournit à cet égard de l’information sur les recommandations sanitaires (voir ci-dessous).

Pour des mises à jour sur la santé publique provinciale, visitez ce site.

Pour des mises à jour sur la santé publique au Nunavik, visitez ce site.

Demeurez à la maison

  • Ne recevez aucun visiteur à la maison.
  • Éviter tout déplacement non essentiel d’une région à l’autre.
  • Reportez tous les rendez-vous médicaux non urgents.

Prévention des infections pour tous (source : gouvernement du Québec)

  • Lavez-vous souvent les mains au savon et à l’eau chaude pendant au moins 20 secondes.
  • Utilisez un agent nettoyant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à du savon et de l’eau.
  • Toussez et éternuez dans votre coude pour réduire la propagation des germes.
  • Si vous utilisez un mouchoir de papier, jetez-le rapidement et lavez-vous les mains immédiatement après.
  • Si vous êtes malade, évitez tout contact avec les personnes vulnérables, notamment les personnes âgées et les personnes souffrant d’une maladie chronique.
  • Évitez tout contact direct avec les autres personnes (p.ex., évitez les poignées de main), et utilisez d’autres méthodes pour les saluer.

Pour les citoyens qui reviennent de voyage (source : gouvernement du Québec)

Isolement obligatoire pendant 14 jours pour tous les employés des services publics et des services de santé, des services d’éducation et les employés des services de garde, privés comme publics, qui sont revenus ou qui reviennent d’un voyage à l’étranger depuis le 12 mars.

Les personnes qui reviennent d’un voyage en dehors du Canada et qui sont en isolement obligatoire à la maison doivent :

  • Aviser votre supérieur immédiat;
  • Demeurer à la maison;
  • Ne pas se présenter au travail;
  • Ne pas utiliser les moyens de transport public;
  • Reporter tous leurs rendez-vous médicaux non urgents;
  • Ne recevoir aucun visiteur à la maison;
  • Faire le 1 877 644-4545 si elles toussent ou si elles ont de la fièvre.
Retour aux Press release