Kativik Ilisarniliriniq accueille favorablement le rapport du Protecteur du citoyen du Québec sur les services éducatifs au Nunavik

Montréal, QC) (24 octobre 2018) – Kativik Ilisarniliriniq accueille favorablement le rapport « Pour des services éducatifs de qualité au Nunavik qui respectent la culture inuite », publié aujourd’hui par le Protecteur du citoyen du Québec.

« Le rapport donne un excellent aperçu des défis clés auxquels le système éducatif du Nunavik doit actuellement faire face » affirme Robert Watt, président de Kativik Ilisarniliriniq. Le rapport formule 14 recommandations et désigne les secteurs où la commission scolaire a activement demandé le soutien du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES) du Québec. Ces recommandations portent notamment sur les questions pédagogiques, le recrutement, les infrastructures scolaires ainsi que le logement pour les employés de la commission scolaire, la formation des enseignants inuits et les règles budgétaires qui devraient refléter la réalité du Nunavik.

Les derniers mois ont mené à des évolutions positives sur le plan des communications et des relations de travail avec le MÉES, notamment à l’échelon de la sous-ministre. « Avec l’élection d’un nouveau gouvernement provincial, ce rapport dresse la table pour le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge qui sera en mesure d’entreprendre des actions positives avec la commission scolaire et les Inuits du Nunavik, affirme Robert Watt avant d’ajouter : j’ose croire que l’élan favorable donné aux récents échanges avec le MÉES saura être conservé dans le cadre de cette transition au gouvernement.

En août 2018, la sous-ministre Sylvie Barcelo a visité les écoles d’un certain nombre de communautés du Nunavik en plus de participer à une rencontre de la table ronde sur l’éducation à Kuujjuaq. Toujours en juin et en août 2018, le financement de plusieurs projets de construction, dont l’approbation était en suspens depuis 2014 et 2015, a été accordé.

La commission scolaire se réjouit à la perspective de collaborer avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux et, s’il y a lieu, la Société d’habitation du Québec, pour assurer la mise en œuvre des recommandations énoncées dans le rapport du Protecteur du citoyen du Québec.

À propos de nous :

Kativik Ilisarniliriniq a été créée en 1975, en vertu de la Convention de la Baie James et du Nord québécois (CBJNQ). Depuis 1978, elle est le pourvoyeur exclusif des services éducatifs offerts à la population du Nunavik. Dans le cadre de la CBJNQ, la commission est habilitée à élaborer et à dispenser des programmes et des services d’éducation particuliers destinés à assurer la protection et le développement de la langue, de la culture et du mode de vie inuits. Les programmes d’éducation élaborés par Kativik Ilisarniliriniq sont offerts dans les écoles des 14 communautés du Nunavik, en inuktitut comme langue maternelle, puis en anglais et en français comme langues secondes. La commission scolaire compte 17 écoles primaires et secondaires, de même que 5 centres d’éducation des adultes et un centre d’études précollégiales. Pour de plus amples renseignements à notre sujet, nous vous invitons à visiter notre site Web : www.kativik.qc.ca

— 30 —

Pour toute demande d’information, veuillez communiquer avec :

Jade Duchesneau-Bernier, coordonnatrice des communications

publicrelations@kativik.qc.ca

Retour aux Press release