Alors que l’année scolaire tirait à sa fin, le temps était venu de se rassembler afin de célébrer le travail acharné des étudiants ayant obtenu leur diplôme d’études postsecondaires. L’équipe des relations publiques était invitée au dîner de fin d’études des services aux étudiants de niveau postsecondaire, qui a eu lieu le mercredi 6 juin au Holiday Inn Express de l’aéroport de Montréal. L’événement était tout à fait inspirant. Durant l’après-midi, les réalisations de nos étudiants parrainés ont été applaudies et soulignées. Nous avons profité de l’occasion pour demander à des diplômés et à leurs parents de nous parler de leur expérience, de ce qu’ils ont appris et des moments dont ils sont le plus fiers. Joignez-vous à nous pour féliciter la promotion de 2018. Les étudiants restent une source d’inspiration et ils ouvrent la voie aux générations futures.

Nom : Larry Elijasialuk Dow

Programme : Comptabilité et gestion

Collège ou université : Collège Montmorency

Relations publiques (RP) : Quel est le plus gros obstacle que vous avez dû surmonter?

Larry Dow (LD) : Le plus gros obstacle pendant mes études était que je me trouvais loin de chez moi. Le premier mois a été le plus difficile.

RP : Et comment l’avez-vous surmonté?

LD : En sachant que je faisais quelque chose de bien et que j’y étais pour apprendre.

RP : Pourquoi votre programme vous intéressait-il?

LD : J’ai toujours aimé travailler avec des chiffres. Comme j’ai un intérêt pour les maths et pour les défis qu’elles représentent, je me suis dit que je ferais des études dans ce domaine.

RP : Pouvez-vous nous parler du soutien que vous avez reçu de la part des services aux étudiants de niveau postsecondaire pendant vos études?

LD :  Grâce aux services, j’ai réussi à gérer mon temps et à faire les devoirs pour lesquels j’avais besoin d’aide.

RP : Que diriez-vous à un étudiant qui souhaite poursuivre des études postsecondaires?

LD : Lancez-vous! Cela ne sera pas toujours aussi difficile; les choses iront en s’améliorant!

Nom : Beatrice Deer

Programme : Technologies du design, de la publication et de l’hypermédia 

Collège ou université : John Abbott College 

RP : Parlez-nous de votre parcours.

Beatrice Deer (BD) : Ce fut un long parcours; j’étais repartie chez moi alors qu’il me manquait seulement deux crédits pour obtenir mon diplôme. Cela m’a pris sept ans avant de reprendre mes études. J’ai toujours gardé ce projet en tête. J’ai toujours eu pour objectif de décrocher un diplôme.

RP : Wow, une pause de sept ans! Pourquoi était-ce important pour vous de retourner aux études après tant d’années?

BD : Je voulais que mes parents soient fiers de moi. Je voulais aussi montrer à mes enfants que si je pouvais y arriver, eux aussi en étaient capables!

RP : Quels objectifs vous êtes-vous fixés pendant vos études?

BD : Au cours de cette période, je visais quatre objectifs.

RP : Quatre objectifs? C’est incroyable! Accepteriez-vous de nous en faire part?

BD : Bien sûr! Je souhaitais aller au collège, voir mes enfants finir leurs études (ma fille obtiendra son diplôme d’études secondaires cette année), suivre une thérapie et poursuivre ma carrière musicale. Et j’ai atteint tous ces objectifs!

RP : Félicitations pour vos réalisations remarquables! Quels aspects de vous-même vous ont le plus surprise?

DB : Ma détermination et mon dynamisme.

Nom : Marina Annanack Chevrier

Parent d’Angel Annanack-Lacasse

Nous avons eu le plaisir de rencontrer Mariana Chevrier, mère d’Angel Lacasse. Angel a obtenu un diplôme en sciences sociales au John Abbott College. Elle prévoit poursuivre ses études à l’Université Concordia cet automne.

RP : Que représente ce moment pour vous en tant que mère?

Mariana Annanack Chevrier (MAC) : Même si cela me bouleverse énormément, je suis très fière d’elle. Elle peut tout faire.

RP : Qu’avez-vous ressenti lorsqu’elle vous a dit qu’elle allait étudier au sud?

MAC : Cela me faisait peur et me brisait le cœur. Par contre, je savais que tout se passerait bien. Elle a toujours été forte.

RP : Avez-vous remarqué un changement chez elle?

MAC : Oui, elle est devenue plus brave et maintenant qu’elle est adulte, je suis très fière d’elle.

RP : Avez-vous des conseils à donner aux autres parents?

MAC : Il est important de les laisser partir. Nous avons besoin de chefs de file pour nous remplacer. Pour aider à structurer la communauté. Et cela commence par nos enfants.

 

Retour aux News